La triste réalité de certains agriculteurs d’aujourd’hui

 

 

Que deviendrons-nous sans les agriculteurs et les éleveurs ? C’est une question importante dont les réponses doivent être mûrement réfléchies, mais une chose est sûre, les agriculteurs ont un rôle non négligeable à jouer dans notre monde aujourd’hui. Malheureusement, suivant une étude réalisée par la MSA, l’agriculture française est en crise !

En effet, suivant la MSA, cette crise a commencé vers 2013 et en 2015, elle dit que près d’un tiers des agriculteurs français ont un très faible revenu. Concrètement, durant l’année 2015, près de 30 % des agriculteurs en France vivaient avec un revenu avoisinant les 354 € par mois alors qu’en 2014, il seulement 18 % des agriculteurs vivaient cette réalité. Sans rien exagérer, on peut dire que l’heure est actuellement très grave, tant pour la santé mentale de ces agriculteurs touchés par la crise que pour l’avenir des citoyens de France.

 

ouest

Endettements, revenus insuffisants, menace de précarité… telle sont actuellement la réalité de ces agriculteurs touchés par la crise. Face à cette triste situation, les études ont révélé qu’actuellement, près de 200 000 demandes de prime d’activité sont comptabilisées auprès de la RSA. Quant au service de prévention du suicide, il reçoit près de 290 appels par mois venant des agriculteurs. Bien évidemment, tous ces chiffres inquiètent la RSA-activité et l’Agri’écoute, car si les agriculteurs sont censés nourrir la population, pourquoi cette crise existe-t-elle ?

Cette crise agricole n’est pas sans fin et des solutions sont en cours d’élaboration. Quoi qu’il en soit, les solutions n’arrivent pas rapidement et en attendant, les agriculteurs demeurent vulnérables. Ils attendent des solutions équitables afin de continuer à mener à bien leur travail : nourrir la population. Toutefois, il faudra que le Gouvernement se hâte de mettre les solutions en place non seulement pour sortir de cette crise mais également pour rectifier la tendance des consommateurs actuels.

 

Biographie:

 

  1. http://www.bvoltaire.fr/christiandemoliner/la-crise-perpetuelle-de-lagriculture-francaise,278684
  2. http://www.fnsea.fr/toutes-les-thematiques/l-agriculture-acteur-economique/conjoncture/articles/avis-d-expert-sur-la-crise-et-l-avenir-de-l-agriculture/
  3. Lemonde.fr

Une ferme d’élevage

 

Il arrive que le retour au travail de la terre se fasse souhaiter par certains. Toutefois, habituées à la vie urbaine, certaines personnes trouvent des difficultés à monter un projet de ferme d’élevage. En ce sens, une organisation et une bonne planification sont de rigueur afin de mener à bien cette entreprise.

 

 

Choisir des terres

 

Une fois le projet bien pensé, il faut déjà savoir où implanter son exploitation. Pour cela, un petit tour d’horizon sur les terres exploitables est nécessaire. Il faut donc choisir le lieu, la ville ou le pays, dans lequel démarrer son affaire. Cette exploitation sera durable, donc il faut porter son choix dans un lieu où il fait bon vivre. Une fois l’endroit déterminé, on peut se lancer à la recherche de terres à vendre. Les terrains comportant une habitation et des clôtures se vendent mieux, car la construction de ces derniers reviendrait bien plus chère. Il est conseillé de se renseigner dans les environs afin de ne pas faire de mauvais choix, que ce soit sur la fertilité de la terre ou sur le climat environnant.

 

 

Le choix de l’exploitation

 

Le choix du type d’élevage à tenir dépend principalement des moyens et de la superficie des terres. Pour ce faire, il faut avoir une idée des animaux dont on souhaite s’occuper. C’est seulement après avoir décidé de l’exploitation à adopter, comme une exploitation laitière, de boucherie ou autre, qu’on peut penser à la race d’animaux. Une fois la race déterminée, commencer par quelques têtes est recommandé. À noter que tous ces conseils sont prodigués dans le but d’éviter de se retrouver sur la paille quelques mois plus tard. En ce qui concerne les installations et autres matériels, le mieux est de s’équiper à l’issue d’une vente aux enchères, les matériaux neufs ne feront que faire dépenser de l’argent inutilement. Il faut ne garder à l’esprit que l’essentiel, même quand cela se rapporte aux rénovations et autres réparations.

Chez Clochette et Libellule Fermette pédagogique pour tous

 

 

Un contact direct avec les animaux
Un dépaysement total au coeur de la nature
Un lieu de rencontres et d’échanges
pour “les publics en difficulté”
Une découverte des énergies renouvelables

 

  • La rencontre avec des animaux rigolos et chaleureux (poules nègres soie, canards courreurs indiens, lièvre belge, ânesse noire de Berry, etc…)
  • Le potager pédagogique, original et adapté à tous publics : parcelles surélevées, curcubitacées,fleurs à bulbes ou à graines, céréales de chez nous, plantes tinctoriales ou aromatiques, etc…
  • Des outils pédagogiques destinés à une découverte ludique des énergies renouvelables :fontaine et four-cuiseur solaires, mini éolienne, etc…
  • Des activités originales et simples que l’on a tendance à laisser disparaître :teinture végétale, travail de l’osier, fabrication du pain, feutrage de la laine, etc…
  • Des animations variées et adaptées, toujours en concordance avec la demande de chaque public mais également en harmonie avec le rythme des saisons.
  • Un contact direct avec les animaux, un dépaysement total au coeur de la nature, une découverte des énergies renouvelables, Un lieu de rencontres et d’échanges

Plus detailes sur nous: Fermette Marbeuf, La Jolie Maison, Fermette Herbes

Back to Top